Arsenal : un dégraissage qui soulage

Par Alexis Pereira
2 min.
Arsenal : un dégraissage qui soulage @Maxppp

Arsenal a connu un mercato animé dans le sens des départs. Et s'ils n'ont pas spécialement empoché d'argent dans ces opérations, les Gunners ont évité de continuer à dépenser.

La suite après cette publicité

«Il y a des joueurs qui vont être prêtés, qui vont partir, et c'est la priorité pour le moment». Mikel Arteta avait annoncé la couleur dès le 1er janvier en conférence de presse. Le manager d'Arsenal n'a pas menti et plusieurs joueurs ont pris la porte. À commencer par Mesut Özil (30 ans), placardisé depuis plusieurs mois, qui a pris la direction de Fenerbahçe. Un départ qui permet de pacifier le vestiaire divisé sur la gestion de l'Allemand mais aussi de se délester de l'un des plus gros salaires de Premier League, puisque le champion du monde 2014 percevait 390 000€ par semaine hors primes !

Vainqueur lui aussi du Mondial 2014 au Brésil, Shkodran Mustafi (28 ans) a connu le même sort que son compatriote cet hiver. Le défenseur central, qui émargeait à 100 000€ par semaine, a résilié son bail qui expirait en juin pour rejoindre Schalke 04 jusqu'à la fin de la saison. Sokratis Papasthopoulos (32 ans), qui touchait 111 000€ par semaine, a lui aussi résilié à six mois de la fin de son contrat pour retourner au pays, à l'Olympiakos. Ces trois départs cumulés permettent donc aux Gunners d'économiser plus de 12,5 M€ en salaires d'ici le 30 juin.

À lire Premier League : un Everton méconnaissable bouscule et fait chuter le leader Arsenal

Des économies bienvenues et des choix facilités

Les prêts de William Saliba (20 ans) à l'OGC Nice, de Joe Willock (21 ans) à Newcastle, d'Ainsley Maitland-Niles (23 ans) à West Bromwich Albion et de Sead Kolasinac (27 ans) à Schalke 04 allègent eux aussi la masse salariale des Londoniens jusqu'à la fin de la saison. Des montants non négligeables pour une écurie qui avait dû procéder à un plan de départs il y a quelques mois, et ce, même si certains supporters regrettent l'absence de transferts sortants payants et donc d'entrée d'argent frais dans les caisses.

La suite après cette publicité

Ce dégraissage annoncé et plutôt réussi facilite aussi désormais les choix d'Arteta et la gestion de son groupe. L'Ibère a par ailleurs eu la bonne surprise d'obtenir le prêt de Martin Ødegaard (22 ans) en provenance du Real Madrid pour régler une partie des problèmes d'animation offensive. Dixième avec 31 points, à 8 longueurs des places qualificatives pour la Ligue des Champions, Arsenal doit désormais montrer qu'il peut rebondir, libéré de certains "poids morts", et déjouer les pronostics des observateurs.

La suite après cette publicité
La suite après cette publicité

Fil info

La suite après cette publicité