Girondins de Bordeaux : ultimatum pour Vladimir Petkovic

Entre la première défaite à domicile contre l'OM depuis 44 ans et l'énorme correction subie à Rennes ce week-end, l'avenir semble de plus en plus sombre pour Vladimir Petkovic à Bordeaux. Il jouera sa tête lors de la réception de Strasbourg.

Vladimir Petkovic, lors de la cinglante défaite de Bordeaux à Rennes
Vladimir Petkovic, lors de la cinglante défaite de Bordeaux à Rennes ©Maxppp

Les nuages s'amoncellent au-dessus de la tête des Girondins de Bordeaux. Après la très lourde défaite ce week-end sur la pelouse de Rennes 6-0, le club au scapulaire est désormais 19e, en position de relégable, avec seulement 17 points pris en 21 matches. Le nouveau projet incarné par Gérard Lopez ne prend pas et pour ne rien arranger, la situation économique est très inquiétante. D'ailleurs, de nouvelles recrues étaient attendues cet hiver mais elles ne sont toujours pas arrivées.

La suite après cette publicité

Un nouveau caillou s'est glissé dans la chaussure bordelaise. Vladimir Petkovic commence à être à court de solutions. Malgré quelques remontrances publiques adressées à ses joueurs ici et là depuis qu'il a posé ses bagages en France, l'ancien sélectionneur de la Suisse ne parvient pas à redresser une situation sportive toujours plus désespérante depuis le début du championnat. Il n'y a donc pas de quoi sauter de sa chaise lorsque L'Equipe nous apprend ce mardi qu'il est désormais en situation très précaire.

Résultat obligatoire pour Petkovic à Strasbourg

La première défaite à domicile contre l'OM (1-0) depuis 44 ans il y a dix jours et l'humiliation du Roazhon Park ont laissé des traces. D'abord soutenu publiquement par sa direction, le technicien de 58 ans est cette fois bel et bien sur la sellette. Un résultat est attendu contre Strasbourg lors du prochain match dimanche prochain (22e journée de Ligue 1) sinon, il devra rendre son tablier. Outre les mauvais résultats, c'est aussi son management qui est remis en cause.

En off, certains joueurs reprochent au Bosnien sa communication trop lisse, en plus de ne pas savoir comment remédier à une défense qui n'en finit plus de prendre l'eau de toutes parts (50 buts encaissés en L1). Aussi, Petkovic a semblé prendre ses distances avec sa direction lorsque celle-ci a écarté six joueurs de l'effectif, dont Laurent Koscielny, qui reste le capitaine du coach. D'ailleurs, le défenseur n'a finalement pas fait le déplacement à Rennes...

Un licenciement qui coûterait très cher

Un licenciement de Petkovic coûterait cher, lui qui a signé l'été dernier un contrat de trois ans assorti à un salaire exorbitant de 300 000 euros bruts par mois. Un vrai poids pour les finances du club, qui sera contraint de sortir un gros chèque pour se séparer de son entraîneur. Une liste de remplaçants est même à l'étude. Nous vous révélions il y a quelques jours que l'ancien adjoint de José Mourinho, João Sacramento avait été sondé. Des changements sont à prévoir très prochainement en terre girondine.

Plus d'infos

Commentaires