JT Foot Mercato : 5 cadres du vestiaire veulent déjà partir de la Juve

Au programme de ce JT Foot Mercato : la Juventus souhaite remanier son effectif, les ambitions de Rayan Cherki à l'OL et l'absence de Sergio Ramos avec la Roja.

JT Foot Mercato du 27 septembre 2022
JT Foot Mercato du 27 septembre 2022 ©Maxppp
La suite après cette publicité

La Juventus est en pleine tempête

La Vieille Dame a annoncé des pertes monstrueuses à hauteur de 209,9 millions d'euros pour la saison 2020-2021. Un record, alors que les revenus ont chuté en raison des matches à huis clos et de l'absence de recettes au niveau de la billetterie. Ajouté à cela, le début de saison du club piémontais est catastrophique. Les Bianconneri sont 3e de leur groupe en Ligue des Champions avec 0 point puisqu'ils ont perdu contre le PSG et le Sporting lors des deux premières journées. En Serie A, ce n'est guère plus brillant avec une décevante 8e place au classement. Après un mercato plutôt clinquant où le club italien a enrôlé des joueurs d'expériences comme Paul Pogba, Ángel Di María ou encore Arkadiusz Milik, les résultats se font attendre. Un homme est la cible des critiques, c'est Massimiliano Allegri. Le coach transalpin semble dépassé et sans ressources pour redresser la situation. Mais la direction du club a déjà tranché dans le vif pour l'avenir de 5 cadres du vestiaire ! Avec des salaires très importants alors qu'ils sont en fin de contrat, des joueurs comme Juan Cuadrado, Adrien Rabiot, Alex Sandro, Ángel Di María et Carlo Pinsoglio se voient montrer la porte de sortie en juin prochain. D'ailleurs, la presse italienne a évoqué un possible retour d'Adrien Rabiot au PSG.

Rayan Cherki veut avoir un rôle à jouer cette saison

Alors qu'il espérait avoir du temps de jeu en ce début de saison, le milieu offensif a dû se contenter de quelques minutes en Ligue 1. Entré en jeu 2 minutes contre Ajaccio, puis 5 face à Troyes, il a ensuite joué 26 minutes contre Reims, 23 contre Auxerre avant d'être utilisé 16 minutes face à Lorient, Monaco et Paris. Insuffisant pour l'un des éléments phares du nouveau projet ADN OL. Et surtout, comme il l'a précisé avec les Espoirs, il en veut plus : « Je ne pense pas être un joker. Je peux être satisfait, mais il faudrait que je puisse réaliser ça sur quatre-vingt-dix minutes. J'espère qu'en club, je pourrai le faire. J'essaie de faire le maximum pour montrer que je mérite une place de titulaire. Mon heure viendra à un moment, je le sais, je suis patient, même si l'impatience commence à se faire ressentir.»

Sergio Ramos en colère contre Luis Enrique

C'est un débat qui enflamme la presse espagnole, ces dernières semaine : Sergio Ramos doit-il faire son grand retour en sélection ? Et notamment participer à la prochaine coupe du Monde au Qatar. Luis Enrique a finalement misé sur d'autres joueurs pendant cette trêve internationale. Ce qui fait parler en Espagne, puisque la défense est, pour beaucoup, le point faible de cette équipe. Une situation qui agace le défenseur de 36 ans si on se fie aux informations de El Chiringuito de Jugones. Selon le média, il serait dégoûté, et même en colère, de ne pas être convoqué, lui qui a enfin réussi à trouver son rythme au PSG. Le sélectionneur espagnol prétexte que l'ancien Madrilène est bon uniquement dans une défense à trois, mais il a des doutes sur son niveau, aujourd'hui, dans le 4-3-3 de la sélection. La relation entre le défenseur et l'ex-entraineur du Barça serait d'ailleurs assez froide en ce moment. Rien n'est définitif, mais cela n'annonce rien de bon pour celui qui a été un élément majeur de la sélection espagnole sur ces 10 dernières années.

Plus d'infos

Commentaires