News sur l’Inter Milan

Vous êtes incollable sur l’Inter? Vous voulez les dernières news et infos sur votre équipe ? Foot Mercato.net vous apporte toutes les dernières informations concernant le club italien.

Les Nerazzurri, histoire d’un tout puissant

Les Intéristes n’ont pas tergiversé. Fondé en 1908 par Giorgio Muggiani, également peintre futuriste à l’origine du premier blason du club, l’Inter remporte le championnat de Lombardie dès l’année 1915. Avec l’arrivée progressive du fascisme, le Football Club Internazionale devient Ambrosiana Inter et remporte le Scudetto national en 1930. Des succès associés à l’historique Giuseppe Meazza, qui donnera son nom plus tard au stade des Intéristes. Le club récupère son nom d’origine en 1945 après la chute du Duce Mussolini. Sous la coupe de l’entraîneur Alfredo Foni, le club met ensuite en place le fameux Catenaccio, qui consiste en un jeu axé sur le réalisme et l’assise défensive. Avec 7 Scudetti jusqu’en 1980, la recette est gagnante. Cette période, également ponctuée de deux Ligues des Champions (1964, 1965) est surnommée « Grande Inter ». S’en suit une période plus compliquée : aucun Scudetto jusqu’en 1989 malgré l’arrivée de Matthäus, Brehme ou Bergomi. Dans le début des années 1990, les Nerazzurri remportent deux Coupes de l’UEFA (1991, 1994) avec notamment l’aide du génial Dennis Bergkamp. Ensuite ? Le trou noir. A l’arrivée de Massimo Moratti en 1995, le club entreprend une politique «galactique ». Avec Ronaldo, Baggio, Djorkaeff ou encore Zamorano, le club ne parvient pas à étoffer son palmarès et se voit supplanter par le Milan AC, grand rival. Comme lot de consolation, une Coupe UEFA remportée en 1997. Mais la politique Moratti consiste également à renvoyer tous les coaches qui signent au club. À la stabilité, l’homme d’affaires italien préfère l’éviction de 6 entraîneurs entre 1999 et 2001. Les victimes se nomment Lippi, Lucescu ou encore Tardelli. En 2002, Moratti décide de renouer avec le Catenaccio en recrutant Hector Cuper, connu pour sa malédiction (3 défaites lors de ses 3 finales européennes). Second de Serie A en 2003, Cuper ne parvient pas à offrir de trophée au club malgré la présence du puissant Adriano. En 2005, le club fait appel à l’ancien attaquant Roberto Mancini pour diriger le club. Timide, mais prometteur et très fin psychologue, Mancini demeurera au club jusqu’en 2008, remportant 3 Scudetti d’affilée de son arrivée à son départ. Des Scudetti qui coïncident il est vrai avec le scandale du Calciopoli qui plongea la Juve en Serie B en 2006. Le club a ainsi « pillé » la Vieille Dame en recrutant Ibrahimovic et Patrick Vieira. La période faste du club est ponctuée de 2 autres Scudetti et d’une Ligue des Champions remportée en 2010 sous la coupe de José Mourinho avec des joueurs comme Wesley Sneijder, Samuel Eto'o et Diego Milito. Il s’agira là des derniers succès du club, qui n’a depuis remporté aucun Scudetto et ne parvient même plus à se qualifier pour la Ligue des Champions. 8e de Serie A cette saison, l’Inter se cherche un nouveau souffle.

L’Inter et le mercato

Suivez les dernières rumeurs de transfert. Quel sera le prochain joueur à quitter les Nerazzurri? Quel sera le prochain footballeur d'envergure à signer à l’Inter la saison prochaine ? Foot Mercato.net vous dit tout. Toutes les infos mercato sont mises à jour en temps réel par nos journalistes pour vous offrir le meilleur des news quotidiennes sur les Intéristes. Rumeurs de transferts, bruits de couloir, indiscrétions, vous ne raterez rien.

Ils ont marqué l'histoire de l'Internazionale

Pour écrire une telle histoire, il faut des architectes dignes du nom Inter. Et les grands bâtisseurs n’ont pas manqué. Symbole des années 1920 et 1930, le légendaire attaquant Giuseppe Meazza (284 buts) a marqué l’histoire du club. La période Ambrosiana a été marquée par Pietro Ferraris. La « Grande Inter » des années 1960 et 1970 est celle de Sandro Mazzola, auteur de 158 buts en 565 matches. En défense, Tarcisio Burgnich (358 rencontres) était l’un des maîtres de la fameuse assise défensive associée à l’éloge du Catenaccio intériste. Avec 634 rencontres, le défunt Giacinto Facchetti, polyvalent défenseur, est associé au maillot de l’Inter à tout jamais. Alessandro Altobelli puis Giuseppe Bergomi (757 matches) ont ensuite inscrit leur nom dans le marbre pendant les années 1980. S’en sont suivies de redoutables générations de champions. Le gardien Walter Zenga (328 matches), la doublette Matthäus-Brehme et le milieu Nicola Berti ont symbolisé le début des années 1990. Ensuite sont arrivés les Roberto et Dino Baggio, le gardien Gianluca Pagliuca, le Français Youri Djorkaeff, les attaquants Zamorano, Vieri, Ronaldo et Adriano. Omniprésent dans les années 2000, le légendaire Javier Zanetti est également une icône des Nerazzurri, avec 858 matches au compteur. Plus récemment, la génération championne d’Europe en 2010 a établi de nouveaux noms dans le panthéon du club. Samuel Eto’o, Diego Milito, Wesley Sneijder, Marco Materazzi ou Dejan Stankovic, pour ne citer qu’eux. 

Toute l’actualité du club en direct

L’Inter est un acteur majeur de l’actualité liée au football. Foot Mercato.net vous permet de suivre en temps réel le quotidien du club que cela soit par le biais des matchs du week-end avec les meilleurs buteurs et les passeurs décisifs, le classement du club, le calendrier et même les déclarations les plus récentes des joueurs ou de l’entraîneur.